Mots-clés

Autocorrélation

 
Envoyer l'article par mail
De la part de :  :
(entrez votre nom)

Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)


afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

Corrélation d’une variable avec elle-même, lorsque les observations sont considérées avec un décalage dans le temps (autocorrélation temporelle) ou dans l’espace (autocorrélation spatiale). Si la présence d’une qualité dans une partie d’un territoire rend sa présence dans les zones voisines plus ou moins probable, il existe un effet de contiguïté dans la structure spatiale, le phénomène montre une autocorrélation spatiale ; autocorrélation positive : des régions voisines tendent à avoir des propriétés identiques ou des valeurs semblables (ex : régions homogènes, gradients réguliers) ; autocorrélation négative : des régions voisines ont des qualités différentes, ou bien les valeurs fortes et faibles alternent. Les mesures de l’autocorrélation dépendent de l’échelle d’analyse, du niveau de résolution de la grille à travers laquelle une distribution est observée. Ces mesures sont des rapports entre la covariance* mesurée pour un pas* donné et la variance* totale. Les indices les plus utilisés sont celui de Moran (1950) et de Geary (1954).

Voir aussi : voisinage

Denise Pumain