Mots-clés

Hiérarchie

 
Envoyer l'article par mail
De la part de :  :
(entrez votre nom)

Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)


afficher une version imprimable de cet article  Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

La notion de hiérarchie est employée avec deux sens distincts.

C’est une organisation sociale, politique ou administrative en niveaux où chaque élément appartenant à un niveau est strictement subordonné à un élément du niveau supérieur. Plus l’on s’élève dans l’ordre du pouvoir ou de la domination et moins chaque niveau comporte d’éléments : la hiérarchie implique une organisation pyramidale. Cette forme d’organisation a l’avantage de permettre de faire circuler des informations ou d’imposer des décisions en réduisant les délais de transmission, elle a l’inconvénient d’une certaine rigidité dans l’adaptation au changement. En ce sens, les organisations hiérarchisées du travail dans les entreprises ou dans le fonctionnement de groupes sont parfois opposées aux organisations "en réseaux" (en dépit du fait qu’une hiérarchie soit une forme particulière de réseau), où les connexions sont plus nombreuses et qui ont plus de souplesse d’adaptation. Dans ce sens précis, les territoires présentent rarement une organisation hiérarchisée, excepté pour ce qui relève de l’organisation emboîtée de certains maillages administratifs.
Par extension on appelle hiérarchie un système organisé selon une relation arborescente (c’est-à-dire qui se représente par un arbre au sens de la théorie des graphes), qui définit des sous-systèmes emboîtés, mais pas nécessairement subordonnés (par exemple dans une classification ascendante hiérarchique).

La hiérarchie décrit aussi une forme d’organisation d’un système en sous-systèmes tels que le nombre de sous-systèmes varie selon une progression géométrique inverse du nombre des éléments (taille) de chaque sous-sytème. Les modèles statistiques de ces hiérarchies sont les distributions de Pareto, ou la distribution lognormale (dite de Galton-Gibrat). C’est la forme d’organisation la plus fréquente dans la nature. La taille des entreprises dans un secteur d’activité, la superficie des exploitations agricoles dans une région, la dimension des territoires dans le monde, la taille des villes dans un Etat...en sont des exemples en géographie. La hiérarchie urbaine, décrite par la loi rang-taille, ou la lieux est une forme particulièrement stable et universelle de l’organisation du peuplement et des activités dans un territoire.

Voir aussi :

Réseau
Graphe

Denise Pumain