Institutions partenaires d'Hypergéo :
GDR LiberGéo

MNERT


Hypergeo est une encyclopédie électronique, en accès libre, consacrée à l’épistémologie de la géographie et élaborée selon une architecture de type hypertexte. Elle a pour objectif de faire connaître à un public d’enseignants et d’étudiants les principaux concepts et théories de la géographie contemporaine. Les termes présentés dans Hypergeo sont répartis de la façon suivante : un champ général Géographie, est entouré de trois paradigmes principaux : spatialité des sociétés, territoires et régions, sociétés et environnement. Hypergeo est une réalisation du GDR Libergeo

- Comité de lecture :
S. Berroir, H. Chamussy, F. Durand-Dastes, , B. Elissalde, A. Fleury, C. Grataloup, O.Orain,G.Palsky, P.Pech, D. Pumain, M.C. Robic, Th. Saint Julien, F.Santamaria, N. Verdier
- Réalisation informatique :
C. Kosmopoulos, R. Le Goix, D. Marie-Magdelaine, A. Peyralbes, A. Touret
- Cartographie :
E. Chavinier
- Traductions :
Pr. G. Zamorano (Esp), T. Hanquet, Ph DeBoe, V. Hobson, A. Verdier (Eng)
- Contributeurs :
F. Alexandre, C. Aschan-Leygonie, D. Badariotti, M.Baron, N.Bautès, A. Berque, S.Berroir, J.M. Besse, M. Blidon, J.Blot, A.Brennetot, B. Bret, A.Bretagnolle, M. Bruneau, S.Brunel, L. Brigand, N.Cattan, H. Chamussy, L. Chapelon, P. Clerc, A. Clerval, V.Coëffé, B. Collignon,E. Cunningham-Sabot, A.Dauphiné, B. Debarbieux, S. Débarre, G.Di Méo, F. Durand-Dastes, D. Eckert, B. Elissalde, N.Fau, Y.Fijalkow, A. Fleury, S.Fol, A.François, J.C. François, I. Géneau de La Marlière, A. Génin, C. Ghorra-Gobin, L.Goeldner-Gianella, C. Gosme, C. Grasland, C. Grataloup, S.Gueben-Venière,Y. Guermond, J.P. Haghe, A.Hequette, G. Hugonie, A.L.Humain-Lamoure, A.Jégou, C.Kosmopoulos, Y.Lageat, P. Langlois, A.Laporte, O.Lazzarotti, Ch. Levêque, M. Le Dérout, R. Le Goix,B..Lysaniuk, J.P. Marchand, Y. Marchand-Vaguet, A. Miossec, D.Mouralis, T. Muxart, S.Oliveau, O.Orain, S. Ormaux, M.V. Ozouf-Marignier, G. Palsky, L. Péaud, P.Pech, P.Pelletier, D. Provitolo, D. Pumain, M.Rasse, B. Reitel, D.Retaillé, A. Reynaud, Y.Richard, L. Rieutort, F.Ripoll, M.C. Robic, S. Rosière, H.Roth, C. Rozenblat, Th. Saint-Julien, L. Sanders, Th. Sanjuan, F. Santamaria, B.Sepulveda, L. G. Simões, L.Simon, A.Spire, J.-L. Tissier, L. Touchart, S.Venière, N. Verdier, Y. Veyret, H.Vieillard-Baron, J.C. Wieber, D. Wolff, P. Zander, C. Zanin
- Coordination :
B. Elissalde



Derniers articles

Erreur écologique

lundi 23 juillet 2018 par B. E.

L’erreur écologique, désigne le processus par lequel on énonce des conclusions fausses sur des comportements individuels à partir de données observées à un échelon plus agrégées. Cette expression « erreur écologique » (ecological fallacy) fut inventée en 1958 par Hanan C. Selvin dans un article consacré à Emile Durkheim .
L’erreur de raisonnement consiste dans l’interprétation de résultats statistiques obtenus à partir de données agrégées en exprimant des (...)


Ilot de chaleur urbain

lundi 9 juillet 2018 par Benjamin Lysaniuk

Un dôme sur la ville L’îlot de chaleur urbain (ICU) renvoie schématiquement au gradient de température existant entre les stations urbaines et rurales (Oke, 1987) en saison chaude comme en saison froide. Oke (1995) rappelle que la qualification d’îlot s’explique par le dessin des isothermes à l’approche de la ville qui ressemblent aux contours d’une île dans la « mer » d’une campagne voisine plus fraîche. Comme le montre la baisse graduelle de la (...)