Institutions partenaires d'Hypergéo :
GDR LiberGéo

MNERT


Hypergeo est une encyclopédie électronique, en accès libre, consacrée à l’épistémologie de la géographie et élaborée selon une architecture de type hypertexte. Elle a pour objectif de faire connaître à un public d’enseignants et d’étudiants les principaux concepts et théories de la géographie contemporaine. Les termes présentés dans Hypergeo sont répartis de la façon suivante : un champ général Géographie, est entouré de trois paradigmes principaux : spatialité des sociétés, territoires et régions, sociétés et environnement. Hypergeo est une réalisation du GDR Libergeo

- Comité de lecture :
S. Berroir, C.Cauvin, F. Durand-Dastes, , B. Elissalde, A. Fleury, C. Grataloup, M.Madelin. O.Orain,G.Palsky, P.Pech, D. Pumain, M.C. Robic, Th. Saint Julien, F.Santamaria,
- Réalisation informatique :
C. Kosmopoulos, R. Le Goix, D. Marie-Magdelaine, S.Marrouchi, Y.Parmentier, A. Peyralbes, A. Touret
- Cartographie :
E. Chavinier
- Traductions :
Pr. G. Zamorano (Esp), T. Hanquet, Ph DeBoe, V. Hobson, A. Verdier (Eng)
- Contributeurs :
F. Alexandre, C. Aschan-Leygonie, D. Badariotti, M.Baron, N.Bautès, L.Beauguitte, A. Berque, S.Berroir, J.M. Besse, F.Bétard, M. Blidon, J.Blot, A.Brennetot, B. Bret, A.Bretagnolle, M. Bruneau, S.Brunel, L. Brigand, S.Caillault, N.Cattan, C.Cauvin, H. Chamussy, L. Chapelon, P. Clerc, A. Clerval, V.Coëffé, B. Collignon, G.Courade, E. Cunningham-Sabot, A.Dauphiné, B. Debarbieux, S. Débarre, C.Delfosse, G.Di Méo, F. Durand-Dastes, D. Eckert, B. Elissalde, N.Fau, Y.Fijalkow, A. Fleury, S.Fol, A.François, J.C. François, I. Géneau de La Marlière, A. Génin, C. Ghorra-Gobin, N.Ginsburger, L.Godet, L.Goeldner-Gianella, C. Gosme, C. Grasland, C. Grataloup, S.Gueben-Venière,Y. Guermond, A.Guetté, J.P. Haghe, A.Hequette, G. Hugonie, A.L.Humain-Lamoure, A.Jégou, C.Kosmopoulos, Y.Lageat, P. Langlois, A.Laporte, E.Lavie, O.Lazzarotti, E.Leclerc, Ch. Levêque, E.Libourel,M.Lompech, M. Le Dérout, R. Le Goix,B..Lysaniuk, A.Mahoudeau, J.P. Marchand, Y. Marchand-Vaguet, C.Margetic, A.Marshall, A. Miossec, F.Molle, D.Mouralis, T. Muxart, M.Noucher, S.Oliveau, O.Orain, S. Ormaux, P.Ozer, M.V. Ozouf-Marignier, G. Palsky, L. Péaud, P.Pech, P.Pelletier, D. Provitolo, D. Pumain, T.Ramadier, M.Rasse, B. Reitel, D.Retaillé, A. Reynaud, Y.Richard, L. Rieutort, F.Ripoll, M.C. Robic, S. Rosière, H.Roth, N.Rouget, C. Rozenblat, A.Ruas, Th. Saint-Julien, L. Sanders, Th. Sanjuan, F. Santamaria, G.Sénécal, B.Sepulveda, L. G. Simões, L.Simon, A.Spire, J.-L. Tissier, L. Touchart, P.Tozzi, S.Venière, N. Verdier, Y. Veyret, H.Vieillard-Baron, J.C. Wieber, D. Wolff, J.L.Yengue, P. Zander, C. Zanin
- Coordination :
B. Elissalde



Derniers articles

Oasis

lundi 31 mai 2021 par Emilie Lavie, Anaïs Marshall

Le terme grec oasis, dérivé de l’égyptien a été utilisé par les géographes pour étudier des espaces situés sur la rive sud de la Méditerranée. On attribue d’ailleurs à Hérodote la première description d’une oasis, en Égypte. À l’image des travaux de P. George (1956) ou plus récemment d’A. Cariou (2017), c’est également sous cette appellation qu’ont été définis des espaces irrigués de l’Asie centrale. En Amérique latine, le terme est clairement (...)


Artificialisation

lundi 31 mai 2021 par Anne Ruas

Artificialisation
On peut distinguer deux définitions majeures de l’artificialisation des sols qui délimitent des espaces géographiques très différents. La première définition est la définition générale qui correspond au fait d’humaniser l’environnement (Pinchemel et Pinchemel, 1988). L’artificialisation dans le sens large correspond à l’inscription de centres, de routes, et même de champs pour favoriser l’activité humaine et se protéger des aléas. (...)