Institutions partenaires d'Hypergéo :
GDR LiberGéo

MNERT


Hypergeo est une encyclopédie électronique, en accès libre, consacrée à l’épistémologie de la géographie et élaborée selon une architecture de type hypertexte. Elle a pour objectif de faire connaître à un public d’enseignants et d’étudiants les principaux concepts et théories de la géographie contemporaine. Les termes présentés dans Hypergeo sont répartis de la façon suivante : un champ général Géographie, est entouré de trois paradigmes principaux : spatialité des sociétés, territoires et régions, sociétés et environnement. Hypergeo est une réalisation du GDR Libergeo

- Comité de lecture :
S. Berroir, H. Chamussy, F. Durand-Dastes, , B. Elissalde, A. Fleury, C. Grataloup, O.Orain,G.Palsky, P.Pech, D. Pumain, M.C. Robic, Th. Saint Julien, F.Santamaria, N. Verdier
- Réalisation informatique :
C. Kosmopoulos, R. Le Goix, D. Marie-Magdelaine, A. Peyralbes, A. Touret
- Cartographie :
E. Chavinier
- Traductions :
Pr. G. Zamorano (Esp), T. Hanquet, Ph DeBoe, V. Hobson, A. Verdier (Eng)
- Contributeurs :
F. Alexandre, C. Aschan-Leygonie, D. Badariotti, M.Baron, N.Bautès, A. Berque, S.Berroir, J.M. Besse, M. Blidon, J.Blot, A.Brennetot, B. Bret, A.Bretagnolle, M. Bruneau, S.Brunel, L. Brigand, N.Cattan, H. Chamussy, L. Chapelon, P. Clerc, A. Clerval, V.Coëffé, B. Collignon,E. Cunningham-Sabot, A.Dauphiné, B. Debarbieux, S. Débarre, G.Di Méo, F. Durand-Dastes, D. Eckert, B. Elissalde, N.Fau, Y.Fijalkow, A. Fleury, S.Fol, A.François, J.C. François, I. Géneau de La Marlière, A. Génin, C. Ghorra-Gobin, L.Godet, L.Goeldner-Gianella, C. Gosme, C. Grasland, C. Grataloup, S.Gueben-Venière,Y. Guermond, A.Guetté, J.P. Haghe, A.Hequette, G. Hugonie, A.L.Humain-Lamoure, A.Jégou, C.Kosmopoulos, Y.Lageat, P. Langlois, A.Laporte, O.Lazzarotti, Ch. Levêque, M. Le Dérout, R. Le Goix,B..Lysaniuk, J.P. Marchand, Y. Marchand-Vaguet, A. Miossec, D.Mouralis, T. Muxart, M.Noucher, S.Oliveau, O.Orain, S. Ormaux, M.V. Ozouf-Marignier, G. Palsky, L. Péaud, P.Pech, P.Pelletier, D. Provitolo, D. Pumain, M.Rasse, B. Reitel, D.Retaillé, A. Reynaud, Y.Richard, L. Rieutort, F.Ripoll, M.C. Robic, S. Rosière, H.Roth, C. Rozenblat, Th. Saint-Julien, L. Sanders, Th. Sanjuan, F. Santamaria, G.Sénécal, B.Sepulveda, L. G. Simões, L.Simon, A.Spire, J.-L. Tissier, L. Touchart, P.Tozzi, S.Venière, N. Verdier, Y. Veyret, H.Vieillard-Baron, J.C. Wieber, D. Wolff, P. Zander, C. Zanin
- Coordination :
B. Elissalde



Derniers articles

Métropolisation

samedi 11 mai 2019 par B. E.

La « métropolisation » est une notion construite par l’extension du terme « métropole » (étymologiquement : la ville mère) qui sert à désigner des processus de transformation, à la fois fonctionnels et morphologiques, démographiques et réticulaires des systèmes de villes. Aboutissant à un accroissement de la captation de la croissance par le niveau supérieur de la hiérarchie urbaine, ces processus s’articulent autour de l’impact différencié sur les entités urbaines des (...)


Ecole de Chicago

jeudi 2 mai 2019 par Gilles Sénécal

L’école de Chicago inaugure une tradition sociologique (1882-1940), au sens où l’entend Chapoulie (2001), soit un ensemble d’œuvres et de recherches disparates, décliné sur trois générations d’auteurs, qui ont en commun de référer au cadre analytique développé par Robert E. Park. La dénomination d’école de Chicago est une création tardive, a posteriori, suite à l’initiative du département de sociologie de l’Université de Chicago soucieuse de se (...)