Institutions partenaires d'Hypergéo :
GDR LiberGéo

MNERT


Hypergeo est une encyclopédie électronique, en accès libre, consacrée à l’épistémologie de la géographie et élaborée selon une architecture de type hypertexte. Elle a pour objectif de faire connaître à un public d’enseignants et d’étudiants les principaux concepts et théories de la géographie contemporaine. Les termes présentés dans Hypergeo sont répartis de la façon suivante : un champ général Géographie, est entouré de trois paradigmes principaux : spatialité des sociétés, territoires et régions, sociétés et environnement. Hypergeo est une réalisation du GDR Libergeo

- Comité de lecture :
S. Berroir, H. Chamussy, F. Durand-Dastes, , B. Elissalde, A. Fleury, C. Grataloup, O.Orain,G.Palsky, P.Pech, D. Pumain, M.C. Robic, Th. Saint Julien, F.Santamaria, N. Verdier
- Réalisation informatique :
C. Kosmopoulos, R. Le Goix, D. Marie-Magdelaine, A. Peyralbes, A. Touret
- Cartographie :
E. Chavinier
- Traductions :
Pr. G. Zamorano (Esp), T. Hanquet, Ph DeBoe, V. Hobson, A. Verdier (Eng)
- Contributeurs :
F. Alexandre, C. Aschan-Leygonie, D. Badariotti, M.Baron, A. Berque, S.Berroir, J.M. Besse, M. Blidon, J.Blot, A.Brennetot, B. Bret, A.Bretagnolle, M. Bruneau, S.Brunel, L. Brigand, N.Cattan, H. Chamussy, L. Chapelon, P. Clerc, A. Clerval, V.Coëffé, B. Collignon,E. Cunningham-Sabot, B. Debarbieux, S. Débarre, G.Di Méo, F. Durand-Dastes, D. Eckert, B. Elissalde, N.Fau, Y.Fijalkow, A. Fleury, S.Fol, A.François, J.C. François, A. Génin, C. Ghorra-Gobin, L.Goeldner-Gianella, C. Gosme, C. Grasland, C. Grataloup, S.Gueben-Venière,Y. Guermond, J.P. Haghe, A.Hequette, G. Hugonie, A.L.Humain-Lamoure, A.Jégou, C.Kosmopoulos, Y.Lageat, P. Langlois, A.Laporte, O.Lazzarotti, Ch. Levêque, M. Le Dérout, R. Le Goix, J.P. Marchand, Y. Marchand-Vaguet, A. Miossec, D.Mouralis, T. Muxart, S.Oliveau, O.Orain, S. Ormaux, M.V. Ozouf-Marignier, G. Palsky, L. Péaud, P.Pech, P.Pelletier, D. Provitolo, D. Pumain, M.Rasse, B. Reitel, D.Retaillé, A. Reynaud, Y.Richard, L. Rieutort, F.Ripoll, M.C. Robic, S. Rosière, H.Roth, C. Rozenblat, Th. Saint-Julien, L. Sanders, F. Santamaria, B.Sepulveda, L. G. Simões, L.Simon, A.Spire, J.-L. Tissier, L. Touchart, S.Venière, N. Verdier, Y. Veyret, H.Vieillard-Baron, J.C. Wieber, D. Wolff, P. Zander, C. Zanin
- Coordination :
B. Elissalde



Derniers articles

Modèle d’Alfred Weber

jeudi 21 décembre 2017 par I.GdeL.

Selon son acception la plus courante, le modèle d’Alfred Weber est un modèle de localisation industrielle. On lui adjoint souvent les qualificatifs de « néo-classique » ou « de localisation pure » en raison des présupposés mobilisés par son auteur, lors de sa construction au début du XXe siècle. La démonstration se fonde sur trois étapes de raisonnement, destinées à définir ce que serait la localisation idéale d’un établissement industriel. Est considéré un espace parfaitement (...)


Genèse des climats

vendredi 8 décembre 2017 par F.D.-D.

A. Relations de base .
Le climat d’une portion de l’espace terrestre dépend :
Des bilans radiatifs dans et autour de cet espace, bilans radiatifs qui se traduisent par des bilans thermiques. Pour chaque lieu ,il convient de distinguer les bilans pour la surface, liquide ou solide, et celui pour l’atmosphère proche. Ces bilans sont en interaction mais distincts. Le bilan au niveau de l’atmosphère est essentiel en climatologie (voir définition dans l’article (...)